PGRO

L’acronyme PGRO désigne la Psychothérapie Gestaltiste des Relations d’Objet. Cette méthode est également nommée « Psychothérapie du lien », dénomination que nous avons adoptée et que nous défendons à l’institut Champ-G.

Qu'est-ce que la PGRO ?

La Gestalt-thérapie du Lien, ou PGRO, est issue des travaux de Gilles DELISLE, Ph. D, fondateur du CIG à Montréal, professeur associé à l’Université de Sherbrooke, membre de la Société internationale de neuropsychanalyse et lauréat du Prix Noël-Mailloux en 2010, dernier par l’Ordre des Psychologues du Québec.

La Gestalt-thérapie du Lien est une psychothérapie intégrative : basée sur la posture gestaltiste, à laquelle sont intégrés les enjeux développementaux de la personne, selon la théorie des Relations d’Objets de l’école britannique, avec un éclairage issu des découvertes des neurosciences affectives.

quel objectif ?

LA PGRO a été conçue pour le traitement des troubles de la personnalité. Elle regarde le lien entre un client et son thérapeute.

Le lien entre le thérapeute et son patient est l’élément fondateur du processus de transformation thérapeutique.

L’observation de ce lien va permettre de travailler les liens :

– actuels à son environnement social et affectif,

– réactualiser les liens précoces avec les figures de son histoire,

pour amener plus de conscience et de nouveauté dans ses relations présentes.

Nous entendons le lien selon 3 niveaux

Lien du
client avec
le thérapeute

Lien précoce
avec les figures de
son histoire

Lien actuel avec son environnement social et affectif

Il nécessite, pour le thérapeute, de s’appuyer sur ses compétences :

  • somato-affectives (capacité à éprouver une large gamme d’affects),
  • réflexives (capacité à faire des liens entre le vécu du patient et des connaissances théoriques) et
  • interactives (capacité à installer un dialogue avec le patient).

La PGRO à l'institut Champ-G

La PGRO est le cœur de notre enseignement, notamment par le biais du développement des 3 compétences tout au long de la formation.

Nous complétons la PGRO par une approche existentielle notamment à travers l’étude des travaux de Noël K. SALATHÉ, Gestalt-thérapeute, ainsi que par une approche sociologique du développement de la personnalité.